• Eric Johnston

RÉALITÉ OU FICTION?

Dernière mise à jour : 27 oct. 2021

J'ai passé les quatre dernières années à siéger au Conseil municipal avec Monsieur François Ghali et l'image qu'il peint de lui-même dans son Bilan Groupe Ghali ne reflète pas la réalité que j'ai vue et vécue. J'ai des préoccupations dans les domaines suivants :


  • Priorités: ignorer l'impact négatif des locations à court terme.

  • Intégrité financière: annoncer des surplus financiers alors que les vérificateurs comptables parlent de pertes financières.

  • Honnêteté: Enquête de la Commission municipale du Québec portant sur des manquements graves et des infractions au Code d'éthique et de déontologie;

  • Routes: choix politiques plutôt que meilleures pratiques de gestion

  • Internet: retarder la disponibilité du service

  • Style de gestion: environnement de travail toxique

Ces préoccupations sont fondées sur mon expérience de travail avec M. Ghali et reflètent strictement mes opinions personnelles. Je publierai sous peu une note distincte commentant le programme électoral récemment publié par M. Ghali.


Sur la base de mon expérience et de mes préoccupations, je recommande de voter pour Danielle Desjardins comme maire afin que nous puissions avoir une approche plus collaborative et axée sur la communauté.


Les priorités?


M. Ghali investit du temps et de l'argent dans des domaines qui ne répondent pas aux besoins immédiats des résidents.





Quel message M. Ghali envoie-t-il en nommant Monsieur Nicolas Docmanov comme candidat dans notre district électoral 6 ?

M. Docmanov est connu dans la communauté comme un grand promoteur de la location à court terme ; il apporte même ses déchets commerciaux au Lac Notre-Dame depuis « La Grange » à Montfort.




Pourquoi laisser des conteneurs à ordures, dont nous avons désespérément besoin, entreposés et inutilisés pendant près de deux ans ?








Nous avons toléré assez longtemps ces nuisances à notre environnement, l'activité commerciale des locations à court terme doit être contrôlée plus étroitement!



L'intégrité financière?


Gaspillage d'argent

La mauvaise gestion la plus flagrante des fonds municipaux de la part de M. Ghali, dont j'ai été témoin, a été la négociation des contrats de déneigement en 2018.


M. Ghali a refusé de suivre les conseils de son administration et de la majorité du Conseil qui recommandaient que la Municipalité profite d'une option de deux ans pour renouveler les contrats existants au même prix que celui qui avait été négocié trois ans auparavant.


Après avoir promis à plusieurs reprises de protéger l'option de renouvellement tout en poursuivant d'autres alternatives, la municipalité a laissé passer la date limite renouvellement, ce qui a entraîné une augmentation des coûts de 500 000 $ sur une période de deux ans.


Taux d'imposition

Le matériel électoral de M. Ghali prétend que :

« Le taux de la taxe foncière n'a pas été augmenté par la municipalité »


C'est totalement faux!

Les deux taux d'imposition qui sont sous le contrôle de la Municipalité ont tous deux été augmentés par l'administration Ghali en 2019. Il suffit de jeter un coup d'œil à vos propres comptes de taxe pour en avoir la preuve vous-même.


Le taux d'imposition général a été augmenté de 8,13 %, passant de de 0,4024 ¢ à 0,4351 ¢.


Les frais d'administration annuels ont également été augmentés de 35 $ à 50 $ dollars.




Une nouvelle taxe sur les terrains vacants a également été introduite, ce qui coûte aux contribuables 120 000 $ par an au total.


La valeur des propriétés a ensuite augmenté de 9,18 % dans le rôle d'imposition de 2020 et le taux d'imposition général des citoyens n'a pas été réduit, ce qui a entraîné une augmentation importante du compte de taxes.


Les augmentations de taxes étaient nécessaires pour équilibrer le budget, en particulier compte tenu de la dette contractée pour la construction des routes ; alors pourquoi déformer les faits à nos citoyens?



Résultats d'exploitation actuels

M. Ghali fait également des déclarations trompeuses et erronées concernant les résultats financiers pour l’année 2019. Sur sa page Facebook et dans ses représentations publiques, il donne la nette impression que l'exercice financier de 2019 a généré un surplus de 297 063 $. Dans les faits, les états financiers vérifiés montrent que la municipalité a subi une perte de (383 887 $).


Cliquez ici pour obtenir une copie des états financiers vérifiés de 2019. Page S7, ligne 25, montre les pertes d'exploitation pour 2019 et 2018. La page S17, ligne 27, montre les pertes de flux de trésorerie. La page S23-1, ligne 9, montre la diminution de l'excédent cumulé.


Compte tenu du manque de contrôle rigoureux de la comptabilité municipale, il est impossible de prédire avec certitude ce qui se passera avec les finances de 2020. Les états financiers doivent être déposés auprès du gouvernement provincial au plus tard le 30 avril de l’année suivante; à ce jour, le Conseil municipal n'a reçu aucune indication quant à la date à laquelle les états financiers de 2020 seront prêts.


Les vérificateurs ont fait remarquer que les conciliations bancaires n'avaient pas été faites de façon « systématique » et le Conseil a été informé qu'à un moment donné, nous avions presque deux ans de retard dans les conciliations bancaires. Comment un maire, qui a le pouvoir d’enquêter sur son administration, peut-il tolérer un manque aussi flagrant de contrôles internes pendant aussi longtemps?



Commission Municipale du Québec - 13 manquements alléguées


M. Ghali proclame sur sa page Facebook qu'il a une honnêteté proverbiale. Mon grand-père m'a toujours dit que je devais me méfier quand quelqu'un parle toujours de son honnêteté.


En se basant sur les inquiétudes rapportées par plusieurs employés aux membres du Conseil ainsi que sur les plaintes déposées par un membre du Conseil, la Commission municipale du Québec (CMQ) a déposé un total de 13 manquements alléguées du Code d'éthique et de déontologie de la Municipalité contre M. Ghali et mène actuellement son enquête.


Pour moi personnellement, le manquement la plus choquant (#8) fait référence au fait que M. Ghali aurait menti sous serment. Vous pouvez cliquer ici pour voir le détail complet des manquements allégués déposés par la Commission contre M. Ghali le 16 novembre 2020:


Manquement 8

« Le ou vers le 29 septembre 2020, lors de la rencontre avec les enquêteurs de la Direction du contentieux et des enquêtes, il a menti sous serment convenant ainsi à l’article 6.3.1 du Code 2018, lequel interdit à tout membre du conseil d’agir de façon à favoriser, dans l’exercice de ses fonctions, ses intérêts personnels; »


Il ressort des dossiers de la Commission que M. Ghali a demandé le rejet des manquements alléguées. Cependant, dans une décision rendue le 30 septembre dernier [cliquez ici pour tous les détails], cette demande a été rejetée, de sorte que l'affaire sera éventuellement présentée devant la Commission.


En tant que citoyen, vous devez être informé que votre Municipalité est responsable, en vertu de la loi, de payer tous les frais juridiques de M. Ghali pour sa défense dans le cadre de l'enquête de la Commission; les frais juridiques importants de la défense de M. Ghali, payés jusqu'à présent par la municipalité, dépassent la somme de 125 000 $ au cours des 12 derniers mois et continueront d'augmenter jusqu'à ce que l'audience ait lieu devant la Commission.


Les frais juridiques éventuels pour la Municipalité sont inconnus étant donné la possibilité d'interjeter appel de toute décision redue contre lui.


Nos Routes


Depuis le début du mandat du Conseil en 2017, la plus grande priorité a toujours été accordée à l'obtention de subventions pour la réparation et la reconstruction des routes. En tout temps, tout soutien dont l'administration municipale avait besoin pour demander des subventions a été immédiatement autorisé par le Conseil.


Le crédit pour les subventions de 11,9 millions de dollars devrait vraiment revenir à notre directeur intérimaire des travaux publics, Monsieur André-Philippe Hébert. Lors de la réunion du Conseil de février 2021, par la résolution 2021-02-1514, M. Hébert a reçu le mandat de préparer les propositions de subventions.


Comme ces subventions proviennent de programmes provinciaux existants, les études et les documents de planification des travaux requis remontent à 2015; M. Hébert a dû mettre à jour de nombreuses informations et en préparer de nouvelles pour les demandes de subvention.


Il est également important de garder à l'esprit que le nombre et la taille des subventions sont aussi directement liés au programme de relance économique post-pandémie de la COVID mis en place par le gouvernement provincial. Nous sommes tous heureux de bénéficier des subventions accélérées mises à disposition par le niveau provincial.


Début 2019, un prêt de 2 500 000 $ a été autorisé pour achever les travaux sur quatre routes de la municipalité ; deux des quatre routes ont été achevées en deux ans et au moment de la rédaction de cette note, les travaux sur le Chemin Notre-Dame Sud ne sont pas encore terminés et les dernières sections du Chemin du Lac Farmer sont en train d'être complétés.


Sous le régime de M. Ghali, les projets de travaux routiers demeurent un processus hautement politique plutôt que de suivre les meilleures pratiques établies. Il y a même eu une tentative de livrer moins de réparations que promis pour le projet du Chemin Notre-dame Sud en réduisant le dynamitage budgété pour les fossés et en utilisant des matériaux de moindre qualité par rapport à la pierre concassée exigée par le règlement municipal 2016-462.


Internet haute vitesse


À mon avis, beaucoup de résidents aujourd'hui n'ont pas accès à l'internet haute vitesse en raison de l'inaction de M. Ghali.


Le maire a constamment miné toutes les tentatives de mise en place d'une solution provisoire utilisant l'accès internet haute vitesse sans fil. Heureusement, ISF Québec, avec le soutien de Monsieur Pierre Gagné, a pu fournir un service à un groupe de citoyens de plus en plus nombreux à St-Michel. Dans la région de Montfort, le Groupe Acces communication a fait des investissements pour fournir le service malgré le manque de soutien de l'administration Ghali. Il est maintenant clair que M. Ghali est contre toute tour pour l'internet haute vitesse sans fil.


ISF Québec avait fait une proposition à l'administration Ghali en mars 2019 pour fournir un accès internet haute vitesse sans fil à toute la municipalité à un taux très compétitif. M. Ghali et son administration n'ont même jamais divulgué la proposition au conseil municipal.


L'accès à l'internet haute vitesse (à haut débit) est un service essentiel : personne ne devrait refuser des options de service aux citoyens.


En ce qui concerne les commentaires de M. Ghali sur Cogeco, les négociations n'ont été faites qu'au niveau provincial et c'est grâce au financement provincial que Cogeco va de l'avant.



Urbanisme



M. Ghali tolère...

Tout ce qui apporte des recettes fiscales ; soit le développement d’abord et l’environnement ensuite.





Récemment, les résidents ont été abasourdis de découvrir que les changements contenus dans le règlement 2017-498-10 camouflaient un changement qui aurait autorisé les routes à moins de dix (10) mètres des cours d'eau. Heureusement, les résidents se sont défendus et les changements négatifs ont été retirés du règlement.

La planification est utile

Lorsque nous essayons de protéger les points d'intérêt visuels, nous sommes ridiculisés et attaqués par M. Ghali pour être des " enfants gâtés ". Oui, il y a une maison bien cachée sur la photo. Le développement éco-responsable, ça marche !


Voter pour Madame Danielle Desjardins comme mairesse; elle s’est engagée à protéger l’environnement pour les générations futures.




Style de gestion abusif


Environnement de travail toxique

M. Ghali est issu de la vieille école des politiciens. Il a un style de gestion autocratique qui est dépassé.


Après deux ans de gestion de la municipalité, M. Ghali a réussi à se mettre à dos 5 des 6 conseillers.


Impacts négatifs du style de gestion de M. Ghali

Comme indiqué dans un blog précédent, je n'ai jamais connu un environnement de travail aussi négatif de toute ma vie ; ces sentiments étaient partagés par d'autres membres du Conseil :

  • Jean-Luc Groulx a démissionné;

  • Voici un extrait de sa lettre de démission: « Il est plus facile et moins stressant pour moi d'entrer dans une maison en feu...... que de subir les tensions dans notre conseil municipal »;

  • Clickez ici pour une copie de la lettre de démission que M. Ghali n'a jamais publiée;

  • Yvon Paradis ne se représente pas aux élections;

  • « Les 4 pires années de mes 40 ans de service à la communauté »;;

  • Clickez ici pour écouter l'adieu émouvant de M. Paradis;

  • André Cliche ne se représente pas aux élections;

  • Clickez ici pour voir sa vidéo « Regard rétrospectif de mes 4 dernières années comme membre du Conseil municipal ».;

  • David Zgodzinski ne se représente pas aux élections.


Nos employés municipaux souffrent


Il semble y avoir une insatisfaction quasi universelle de l'environnement de travail de nos employés, qu'ils soient cols bleus ou cols blancs.


Des plaintes écrites formelles ont été reçues de la part d'employés et de constables et deux enquêtes sont actuellement en cours par des firmes externes indépendantes pour examiner les plaintes des employés.



Quelles sont les prochaines étapes?


Je suis fermement convaincu que notre municipalité n'est pas bien servie par le style de gestion hautement politique et conflictuel de M. Ghali.


Je recommande de voter pour Danielle Desjardins comme mairesse, car elle apporte une solide expérience de gestion axée sur une approche plus collaborative et communautaire.


Clickez ici pour comprendre les démarches pour vous permettre de voter.

639 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout