• Eric Johnston

Conflit au conseil municipal

La situation au conseil municipal de Wentworth-Nord est extrêmement difficile et l'environnement de travail nuit à la capacité du conseil de se concentrer sur les intérêts fondamentaux des citoyens de la municipalité. Beaucoup d'énergie est gaspillée en raison d'un conflit entre le maire et la majeure partie du Conseil.




Les projets de travaux routiers ont dominé l'attention du conseil municipal et ils ont été la principale source de discorde entre le maire et le conseil.





Au terme de réflexions, de discussions et de sondages auprès des résidents, il y a eu un changement d'opinion majeur au sein du conseil municipal. Une majorité claire convient maintenant qu'une planification plus minutieuse et une diligence raisonnable accrue sont nécessaires pour trouver la bonne proportion de routes pavées et de routes en gravier. La volonté du maire d’asphalter toutes les routes de la municipalité manque d’appui, car les réalités rurales ne peuvent être comparées aux situations urbaines.


Les résultats du sondage d'opinion diffusé le 28 juin 2020 démontrent également que les résidents sont clairement d'accord avec la position du conseil municipal. Un sondage d'opinion a été envoyé à une liste de diffusion de près de 600 citoyens et les résultats pour ceux qui ont participé sont 215 contribuables en accord avec une approche à usage mixte et 15 contre. Il y a eu un très fort taux de participation, merci d'avoir pris le temps de partager votre avis.


Le maire rejette le sondage d'opinion comme non scientifique et est en véhément désaccord avec la position du Conseil en ce qui concerne la stratégie des travaux routiers.


Tous les contribuables ont reçu par courrier une communication avec le point de vue du maire qui a également été publiée sur le site Web municipal. Cliquez ici pour voir une copie.

Il y a plusieurs points soulevés par le maire avec lesquels je ne suis pas d'accord. Par exemple, dans la communication du maire:

Maire François Ghali déclare:

La très grande majorité des citoyens ont accueilli notre approche.

Commentaire du conseiller Eric Johnston:

Étant donné que le processus de consultation publique n'a pas suivi les lignes directrices de la politique municipale, il n'y a aucune preuve à l'appui de cette déclaration.

Le sondage d’opinion montre également un désaccord majeur avec la déclaration du maire.


Maire François Ghali déclare:

La réalisation du programme aura peu d'impact sur le compte de taxes.

Commentaire du conseiller Eric Johnston:

C'est une impossibilité fiscale; surtout si toutes les routes doivent être asphaltées.

Il y a eu une augmentation d'environ 175 000 $ des frais de financement dans le budget 2020, ce qui représente 4% des revenus de taxes foncières.

En règle générale, chaque million de dollars que nous empruntons nous coûte 80 000 dollars par an dans le budget.


Maire François Ghali déclare:

Nous avons bonifié le programme d’entretien annuel….soit près de 30% de plus.

Commentaire du conseiller Eric Johnston:

Faux; sur la base de la présentation du budget annuel 2020, il a légèrement diminué.

(2019 = 1 251 163 $ et 2020 = 1 246 624 $)


Le montant du budget 2020 comprend de nombreuses dépenses non routières puisqu'il s'agit de l'ensemble du budget du département de la Voirie.



Comme notre municipalité s'endette de plus en plus pour effectuer les travaux d'infrastructure nécessaires, nous devons nous assurer d'offrir la meilleure valeur à long terme aux résidents de Wentworth-Nord. Un entretien préventif bien planifié est essentiel pour s'assurer que les actifs routiers municipaux offrent une durée de vie la plus longue possible.


À l'heure actuelle, le Conseil ne reçoit pas de budget annuel d'entretien préventif; nous pensons qu'il est important d'identifier clairement les sommes consacrées à l'entretien des routes.


Étant donné que le maire peut être très combatif et agressif lorsqu'il défend son ordre du jour, l'environnement de travail au Conseil s'est lentement mais sûrement détérioré depuis la fin de 2019 et tout au long de 2020. Le maire est censé maintenir l'ordre et le décorum lors des réunions or, à mon avis, ce n'est pas du tout le cas. Je me retrouve face à un environnement de travail très toxique pour la première fois de toute ma carrière.


Malheureusement, le mauvais environnement de travail a eu raison de l'un de nos collègues du Conseil. Le vendredi 31 juillet, nous avons été informés que Jean-Luc Groulx, le conseiller du district # 1 à Saint-Michel, avait démissionné. Je peux pleinement comprendre la frustration de M. Groulx et je suis attristé de perdre sa vaste expérience municipale et ses conseils calmes et raisonnés.


Tous ces divers facteurs ont fait que le maire a perdu la confiance et le respect d'une majorité du conseil.


Si vous commencez à regarder l'enregistrement de la réunion ordinaire du 21 août, vous verrez à quel point l'environnement est devenu négatif. Les publications du maire sur Facebook montrent également le type de relation conflictuelle dans laquelle nous sommes malheureusement impliqués.


Malgré les défis, certaines étapes importantes des travaux routiers ont été franchies au cours des derniers mois :

  1. Lors de la réunion ordinaire du Conseil du 19 juin, il a été convenu à l'unanimité qu'une politique d’asphaltage devrait être préparée.

  2. Des recherches menées indépendamment par moi-même et le conseiller André Cliche concernant les meilleures pratiques en matière de travaux routiers au Québec, en Ontario et aux États-Unis ont donné des résultats similaires montrant que le meilleur rendement pour les contribuables ruraux est un mélange de gravier et de routes pavées

  3. Une décision finale sur les appels d'offres publics pour l'asphalte et le gravier à payer en vertu du règlement # 2019-563 de prêt de 2,5 millions de dollars a été retardée lorsque les points à l'ordre du jour de la réunion du 17 juillet ont été déposés (retardés).

  4. Une politique initiale d’asphaltage a été approuvée lors d'une réunion extraordinaire tenue le 31 juillet.

  5. Le 18 août, le maire a utilisé son pouvoir de veto, de sorte que la politique a dû être de nouveau soumise pour approbation et a été adoptée, sans option de veto supplémentaire, lors de la réunion du 21 août 2020.

  6. Lors de la réunion extraordinaire du 31 juillet, d'autres résolutions ont été présentées afin que le Conseil puisse recevoir des avis juridiques sur les enjeux auxquels nous sommes confrontés concernant les projets de travaux routiers.

  7. Une réunion extraordinaire prévue pour le 13 août 2020 a dû être annulée, car les procédures appropriées pour tenir la réunion n'ont pas pu être suivies.

  8. Nous avons appris que le Conseil n'avait pas suivi les procédures appropriées depuis des années

  9. Lors de la réunion ordinaire du Conseil du 21 août 2020, les soumissions publiques de gravier et d'asphalte ont été acceptées.

  10. J'ai voté contre le projet de la rue du Domaine, car à mon avis il ne s'agit pas d'une utilisation équitable des fonds fiscaux généraux et elle est non justifiable compte tenu des niveaux d'utilisation.

  11. Le conseil a autorisé un processus d'appel d'offres public pour la pierre concassée nécessaire pour compléter la chaussée du Chemin lac Notre-Dame Sud

Note importante:

Étant donné que légalement un conseil municipal ne peut parler que par le biais de résolutions adoptées lors de réunions publiques, et comme il y a un conflit avec le maire sur des questions importantes, la seule façon pour le conseil d'aller de l'avant entre les réunions régulières est de convoquer une réunion extraordinaire. Le Code municipal (article 152) autorise ces réunions extraordinaires en tout temps lorsqu'il y a des questions que les membres du Conseil souhaitent examiner ou si des résolutions en temps opportun sont nécessaires.


Les réunions virtuelles du Conseil sont désormais enregistrées et disponibles sur YouTube:

  1. Séance ordinaire de juin est disponible ici

  2. Séance ordinaire de juillet est disponible ici

  3. Séance extraordinaire du 31 juillet est disponible ici

  4. Séance ordinaire d'août est disponible ici

  5. C'était la première réunion que les résidents pouvaient regarder en direct

Prochaines étapes?

Le conseil municipal se concentrera sur les priorités importantes et nous espérons développer une entente de travail avec le maire afin que le travail puisse avancer dans un environnement plus harmonieux, permettant à une diversité d'opinions d'être exprimées et motivées et à des décisions démocratiques d’être prises.


Lors de la réunion du 21 août du Conseil, le maire a suggéré de demander au Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation (MAMH) de fournir des services de médiation. La médiation avait déjà été examinée par le Conseil, mais il a été décidé de suspendre cette option jusqu'à ce qu'il soit clair que toutes les parties au processus seraient des participants consentants.


Si le maire respectait simplement sa responsabilité de maintenir le décorum pendant les réunions, aucune médiation ne serait nécessaire.

499 vues

© 2019-2020 copyright by Eric Johnston